Place des Finances > Actualités & Assurance > Appartement ou Maison : les pièges à éviter avant d'acheter

Appartement ou Maison : les pièges à éviter avant d'acheter

Dans cet article, on va se concentrer sur l'achat d'un appartement ou d'une maison dans l'ancien.

Dans la majorité des cas, lorsque vous achetez dans l'ancien vous payez environ 15% moins cher que dans le neuf et surtout vous savez exactement ce que vous achetez à la différence des logements neufs en VEFA. L’ancien offre aussi une grande diversité de choix puisqu’on peut inclure dans cette catégorie tous les immeubles et maisons de plus de dix ans, qui ne sont donc plus couverts par la garantie décennale.

Estimer le coût des travaux

Avant de foncer tête baisser à votre banque pour demander un prêt, il est important que vous fassiez venir un professionnel du bâtiment afin d'estimer le montant des travaux dont vous aurez besoin ou de détecter d'éventuels vices cachés (toiture de l'immeuble à refaire, fissures, etc...). Ces estimations vous permettront également de pouvoir négocier le prix auprès du propriétaire.

Deuxième point important lors d’un achat en copropriété, s’assurer de l’état de l’immeuble est également indispensable. Des charges impayées qui grèvent la trésorerie, des travaux nécessaires toujours repoussés par les copropriétaires avec une dégradation de l’immeuble à la clé sont les principaux pièges à éviter.

« Pensez à bien lire les trois derniers procès-verbaux de l’assemblée générale, qui sont obligatoirement fournis lors de l’avant-contrat de vente, ils donnent beaucoup d’informations. Lisez aussi le carnet d’entretien de l’immeuble », indique Jean-Marc Torrollion, président de la Fnaim.

Bien s'informer sur le quartier

Il est important avant d'acheter de bien se renseigner sur le quartier. Venez y plusieurs fois par jour à des heures différentes.

Les nuisances sonores, places stationnement, boutiques de proximité, écoles, sont autant de paramètres à prendre en compte afin de ne pas le regretter plus tard.

Pour finir, il est aussi important de regarder la fiscalité locale. Certains immeubles anciens considérés à une époque comme étant de grand standing, même si ce n’est plus le cas aujourd’hui, se voient appliquer une taxe foncière particulièrement élevée qui peut représenter une à deux mensualités de crédit.