Place des Finances > Actualités & Assurance > Comment renégocier ou faire racheter votre crédit immobilier ?

Comment renégocier ou faire racheter votre crédit immobilier ?

Vous avez un crédit immobilier en cours et vous constatez que les taux sont au plus bas. C'est le moment de le renégocier ou de le faire racheter par une autre institution financière ce qui vous permettra de réaliser des économies non négligeables sur les intérêts. Vous pourrez ainsi réduire vos mensualités ou la durée de votre prêt.

Les avantages de renégocier ou faire racheter son crédit immobilier ?

Lorsque les taux d'intérêts baissent, il est possible de renégocier un crédit immobilier (quel que soit son type) ou de le faire racheter par un autre établissement financier (généralement une autre banque) pour obtenir des conditions d’emprunt plus favorables.
Il s’agit d’un droit pour les consommateurs, encadré par le Code de la consommation.

Baisser votre taux d'emprunt vous permettra soit de réduire vos mensualités soit de réduire la durée de votre prêt.

Différences entre renégociation et rachat du prêt immobilier

Lorsque vous renégocier votre prêt immobilier les formalités sont simples, vous restez avec votre établissement bancaire mais il vous faudra, dans la plupart des cas, vous acquittez de frais de dossier.

Le rachat du crédit par une autre banque permet de faire jouer la concurrence et il est souvent possible d’obtenir des conditions plus favorables chez un concurrent que dans sa propre banque. Cependant, vous pouvez avoir à vous acquitter de différents frais (de dossier, d'assurance, etc.) et les formalités administratives (bulletins de salaire, avis d'imposition, etc...).

Généralement, lors d'un rachat de prêt, votre nouvelle banque vous demande de payer :

- des indemnités de remboursement anticipé pour l'emprunt d'origine
- des frais de dossiers et de garantie pour l'ouverture du nouveau crédit
- par ailleurs, pour garantir le prêt, l'établissement financier peut vous imposer d'assurer votre crédit, de prendre une caution bancaire ou une hypothèque.