Place des Finances > Crédit > Crédit immobilier : Les taux bas font exploser le nombre de renégociations

Crédit immobilier : Les taux bas font exploser le nombre de renégociations

En octobre, un quart des crédits accordés correspondaient à une renégociation, selon les chiffres de la Banque de France. Un record depuis mai 2017.

A quand la fin de la chute des taux d'intérêts? Avec des taux qui continuent à se diriger vers 0, les Français en profitent pour renégocier leur crédit immobilier. Le taux moyen sur 15 ans ressort à 0,87% en novembre contre 0,9% en octobre, celui sur 20 ans à 1,04% en novembre contre 1,05% en octobre et celui sur 25 ans à 1,30% en novembre contre 1,32% un mois plus tôt. Les Français qui ont emprunté il y a quelques années en profitent donc pour renégocier leur prêt.

>> Trouvez avec notre comparateur la meilleure assurance pour votre crédit immobilier

Une renégociation de crédit permet de garder la même mensualité mais de réduire la durée de son crédit, ou inversement de garder la durée de son crédit et de réduire ses mensualités grâce à des taux d'intérêt plus bas. Pour que la renégociation de votre prêt soit intéressante il faut que l’écart de taux soit au minimum de 0,8 à 1 point. Par exemple si votre taux passe de 2% à 1,2% ou 1% dans le cas contraire, cela risque de ne pas couvrir les frais de remboursement anticipé.

Ensuite il faut le faire assez tôt, généralement dans les 5 à 6 premières années de votre prêt. Parce que c’est au début d’un prêt que vous remboursez les intérêts (jusqu’à 50% de la mensualité les deux premières années pour les crédits sur 20 ans). Si vous renégociez votre crédit quand les intérêts ne représentent plus que 15 à 20% de vos mensualités, vous ne gagnerez quasiment rien.